Le problème d’étanchéité est souvent rencontré par les clients et il s’agit d’une situation qui peut provoquer de nombreux désagréments, aussi bien financiers qu’au niveau du confort et du bien-être des utilisateurs. En tant que professionnel, il est donc important de savoir comment bien diagnostiquer ce genre d’anomalie et y faire face ensuite pour répondre au mieux aux besoins des clients.

L’étanchéité d’une fenêtre : facteur important dans l’isolation acoustique, thermique et au niveau de l’humidité

Pourquoi est-ce que cela est essentiel de bien évaluer le niveau d’étanchéité des fenêtres? Car en cas de dysfonctionnement à ce niveau, des inconvénients significatifs peuvent se produire:

  • cela peut augmenter les nuisances sonores et donc affecter considérablement le confort de la vie quotidienne des utilisateurs
  • une bonne étanchéité garantit qu’il n’y a pas de pertes de chaleur depuis l’intérieur vers l’extérieur – les courants d’air sont non seulement désagréables, mais ils peuvent faire perdre beaucoup d’argent
  • un défaut d’étanchéité peut également permettre à l’eau de s’infiltrer à l’intérieur, surtout en périodes de pluie et ainsi augmenter le taux d’humidité et provoquer des moisissures

Ces trois arguments ne sont souvent pas connus du grand public, cela vaut donc la peine d’en parler aux clients afin qu’ils réalisent à quel point il est crucial de régler le problème d’une manière rapide et précise. Comment procéder au diagnostic ?

La précision avant tout – comment bien mesurer l’étanchéité d’une fenêtre extérieur

Pour une évaluation la plus efficace possible – ce qu’attendent tous les clients – il faut respecter quelques règles. N’oubliez pas de vérifier votre équipement avant d’aller effectuer la mesure, car une fois sur place, il sera trop tard. Pendant l’installation du matériel, il faut bien évidemment fermer toutes les ouvertures qui peuvent relier l’intérieur à l’extérieur (trappes de ventilation, fenêtres, portes extérieures, placards), mais n’hésitez surtout pas à appliquer d’autres précautions. Vous pouvez par exemple parler à votre client de l’importance de ce critère – peut-être que certaines ouvertures ne sont pas visibles au premier coup d’œil.

En ce qui concerne les portes intérieures, celles-ci doivent rester ouvertes. Installez ensuite votre ventilateur sur la porte pour exercer une différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur de l’endroit testé. Cela va vous permettre de provoquer des fuites d’air et de les localiser.

Veuillez noter qu’il existe aussi des caméras thermiques qui servent à détecter les anomalies aérauliques. Une fois la mesure effectuée, soyez prêts à proposer des solutions immédiatement pour pouvoir remédier au problème et rassurer le client. Pour ce faire, il est conseillé de se renseigner sur le type de bâtiment et de fenêtres utilisées au préalable.